En 2015 - Défi Zero Déchet Plastique

Résolution de nouvelle année ou prise de conscience, pour cette nouvelle année, le Cycle de la Terre se lance un nouveau défi : tenter de ne produire aucun déchet plastique sur son chemin.


Explications et retour d'expérience à venir dans cette article.


Inspirations - Constats

En parcourant les routes de ce monde à vélo, on a le temps d'observer les paysages mais aussi les bords de routes. Et parfois, le constat est alarmant, plus on avance vers l'est plus on trouve de déchets au bord des routes, de décheteries sauvages à ciel ouvert et de beaux lieux souvent gâchés par la masse de déchets aux alentours. Les déchets prépondérants étant les plastiques. Bien sûr, le plus révoltant et le manque de prise de conscience de certains locaux jetant le moindre papier, sachet d'emballage ou bouteille plastique dans la nature sans le moindre remord. Mais quand on s'y arrête un peu, le vrai problème est notre consommation qui induit une production de déchets assez considérable. Et même si en France, nous les brulons ou les enterrons, le problème n'en reste pas moins entier.

Paysage et déchet en Albanie
Paysage et déchet en Albanie
Champs de sacs plastiques soufflés en Inde
Champs de sacs plastiques soufflés en Inde
Décharge cachée au Népal
Décharge cachée au Népal

Autre inspiration il y a quelques semaines, par le biais d'une rencontre cycliste, j'ai découvert le site d'un autre cycliste américain, Matt. Il parcourt le monde depuis plusieurs années avec seulement trois règle : No gas – No meat – No trash (Zero pétrol – Zero viande – Zéro déchet).


Pour les deux premières règles, en temps que cycliste chevronné et végétarien, la tâche ne me semble pas des plus difficiles. Cependant, le No trash (Zéro déchet) m'a plus interpellé. Car si on entend par Zéro déchet ne pas jeter ses déchets n'importe où, alors là la tâche est aisée (même si en Inde les corbeilles publiques sont rares). Mais si on entend par Zéro déchet, zéro production de déchet durant son voyage, alors là, le challenge commence à être intéressant.


Le Cycle de la Terre relève le défi! En 2015, sur les routes de ce monde, devenir un voyageur ne produisant aucun déchet plastique !


Solutions envisagés

En y réfléchissant, quels sont les déchets non-biodégradables que produit un cyclo-voyageur :

  1. Les sacs plastiques: même si, déjà conscient de ce problème l'utilisation d'un sac en tissu est faite depuis le début du voyage, il est dur d'éviter quelques sachets plastiques que les commerçants vous distribue allègrement. Il s'agira donc d'être plus ferme et de dire non !
  2. Les emballages: emballage de biscuits ou d'autres nourritures, ils sont inutiles dès que son contenant est consommé. C'est là la source principale de nos déchets. Il s'agira donc de privilégier les repas préparés localement dans les cantines ou les restaurants, de préférer les fruits et les préparations maisons pour nos en cas. Et pour le dîner en tente, choisir l'achat en gros de riz ou de pâte ou l'utilisation de notre pack lunch indien.
  3. Les bouteilles en plastiques: jusqu'en Inde, l'achat de bouteille d'eau n'était pas nécessaire, mais depuis l'Inde, la qualité de l'eau nous a obligé à consommer un nombre important de bouteilles d'eau en plastique. Les solutions sont les suivantes : avoir recours au bonbonne d'eau présentes dans les restaurant, l'utilisation d'un filtre portatif pour les eaux de rivière propres ou le recours au micro-pure dans un contenant conséquent. De même nous limiterons notre consommation de soda ou de jus de fruit aux bouteilles en verre consignés.

Autres : Voici donc les trois grandes préoccupations d'un voyageur Zéro Déchet Plastique. Mais le défi sera assurément plus grand car pour n'importe quel achat vélo, confort ou hygiénique, la question sera là. Produisons-nous un déchet plastique ?

Pour nous encourager, lancez vous aussi dans une consommation Zéro Déchet Plastique. Bonne chance à tous !  ;)



Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Gaëlle (vendredi, 09 janvier 2015 12:44)

    Je vois que 2015 s'annonce elle aussi pleine de défis! Bravo pour cet engagement et cet appel, qui donne envie de relever ton défi! On peut toujours faire plus...à son échelle. Que 2015 soit l'année de toutes les libertés et engagements! Bonne année Romain

  • #2

    Marcel (dimanche, 11 janvier 2015 08:13)

    Et si on n'en achetait plus...ils arrêteraient d'en produire disait Coluche.
    A quand une fatwa des pétroliers contre ce dangereux humoriste.
    J'espère que la mousson n'aura pas détruit tous les sentiers de Birmanie. Marcel