First Generation Farmers - Partager le don organique

Les bénévoles de FGF!
Les bénévoles de FGF!

Premier arrêt en terre américaine dans une ferme proche de San Francisco. Pas de ranch ni de cow-boy mais un nom qui interpelle: First Generation Farmers.  Une communauté de bénévoles qui, conscients des enjeux qu'il y a aujourd'hui a produire des aliments sains,  ont décidé de travailler pour donner aux autres et transmettre de la terre dans les marchés locaux.  Deux semaines de vie en communauté avec la sensation profonde de participer à une action qui a du sens à son échelle.


FGF, ferme à but non-lucratif

First Génération Farmers est une ferme communautaire à but non-lucratif née du constat qu'en 2020, un quart des agriculteurs et fermiers vont partir à la retraite et qu'il n'y aura personne pour les remplacer. Ainsi, FGF se revendique comme la nouvelle génération de fermiers.


Située proche du Delta se jetant dans la baie de San Francisco et profitant de terres fertiles, c'est consciente des enjeux de demain que l'organisation s'est tout de suite tournée vers une agriculture biologique en polyculture avec l'idée forte de faire profiter à tous de ces produits sains et frais, récoltés quotidiennement pour le marché du jour.


Une communauté qui grandit depuis plus de trois ans avec chaque semaine plus de demandes de la part des communautés locales pour profiter de leur action. Alors, comment ça marche? Qu'est-ce qui motive les bénévolese

L'équipe de FGF au marché local de Concord
L'équipe de FGF au marché local de Concord
Les champs bio de FGF
Les champs bio de FGF


Le don, un accès aux produits bio

Ce qui motive principalement les bénévoles, ce sont  les marchés locaux. Quatre fois par semaine à la rencontre des habitants pour faire don des légumes bio cultivés. Comment ne pas être insensible aux réactions des gens quand on leur dit que leur prix sera le notre, comme l'illustration de l'accès pour tous à une alimentation saine sans se soucier de son revenu. Car si j'aime cultiver des légumes ce n'est pas pour y faire recette mais pour produire de la nourriture et la partager, et si possible avec cette fois, de bonnes recettes de cuisine.

Le motto de FGF
Le motto de FGF
Swisschard
Swisschard
et red russian kale
et red russian kale

Bien sûr, il faut pouvoir survivre avec quelques deniers. Mais offrir la possibilité aux gens de fixer un prix c'est aussi leur faire prendre conscience de la valeur des choses. Beaucoup donnent ce qu'ils peuvent, d'autres nous échangent de la nourriture et certains nous soutiennent par un don plus conséquent en nous remerciant souvent pour ce que nous faisons. Notre bonheur réside ainsi dans le partage des produits, l'argent ici compte peu.


Cultiver la différence, la diversité

Bien sûr, il ne faut pas s'attirer la foudre des autres marchands. Pour cela FGF cultive la différence, de vieux légumes traditionnels et de saison. Des gabarits inhabituels, des variétés inattendues. De quoi surprendre et redonner goût aux vieilles habitudes culinaires. Choux, côté de blette, betterave, gros radis ou encore kohlrabi sont ainsi à l'honneur et donnent ainsi au stand une beauté toute naturelle.

La bioté potagère!


Transmettre aux futures générations

Poussés par l'envie de transmettre cet amour de la terre, les bénévoles ont monté cette année une "kid zone" dédiée aux enfants. Le temps d'un passage, les plus jeunes y apprennent à transplanter de jeunes pousses et à en prendre soin, à comprendre ce qu'est le composte et les vers qui s'y baladent ou encore à s'exprimer autour des légumes par un dessin.


Le résultat est là. Les enfants brandissent leur jeune pousse vers le soleil pour qu'il grandisse et reviennent chaque semaine pour enrichir leur nouveau petit jardin. Les dessins expriment aussi cette joie tout comme le temps qu'ils passent à explorer le composte avec leur main. Un sourire, un merci ou un enfant qui court pour nous retrouver fera la joie de notre journée!


En complément de cette activité hebdomadaire, FGF part aussi à la rencontre des écoles. Les poules et les chèvres font partie de cette transhumance scolaire. Dans l'idée toujours de nouer un contact entre les enfants et les fermes. Tisser un lien pour que le premier réflexe vers la nourriture ne soit pas un supermarché mais une ferme. Et surtout, leur donner une petite main verte.



Vivre en groupe

Une dernière composante rentre en compte dans l'harmonie de FGF, c'est la vie en communauté. Les bénévoles vivent quotidiennement ensemble. Entre 10 et 15 personnes qui mutuellement s'apportent énergie et réconfort. Parfois les émotions s'emportent mais la sensation de faire corps avec un groupe selon la même volonté et des valeurs commune surpasse les égo et rend possible ce don organique! Merci FGF! 

THE BEET LOVE OF FGF!
THE BEET LOVE OF FGF!

A suivre...

Déjà trois semaines aux Etats_Unis, le temps passe vite, il me faut enfourcher ma bicyclette direction les montagnes du Sierra Nevada, la traversé du désert et l'arrivée au Colorado à Happy Heart Farm. A suivre!

A très vite les amis!
A très vite les amis!


Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    isa (samedi, 30 mai 2015 09:13)

    Salut romain,
    Encore une fois tu me fais rêver et me donne très envie de venir t'accompagner un bout de chemin. Merci pour tes histoires. Matthew m'a dit qu'il était impressionné par ton parcours et ton but. Gros bisous et continue pour tout ceux qui restent. Biz isa