Marc en Nouvelle-Zélande avec Vincita [Revue]

Après avoir atteint Bangkok depuis Kathmandou au côté du Cycle de la Terre, Marc est parti en Nouvelle-Zélande pour d'autres aventures à bicyclette.


Équipe par la marque thaïlandaise Vincita, la revue produit est aussi l'occasion de quelques belles photos. L'occasion de rêver de grands espaces lointains.

Rédigé par Marc Guilbaud


Review, les sacoches Vincita

A notre passage en Thaïlande, nous avons eu la chance de rencontrer Pailin, responsable design et marketing de l'entreprise thaïlandaise Vincita. L'entreprise développe depuis 1987 des sacoches de vélo de tout type (urbain, court et long voyage, etc.), et concurrence le marché d'Ortlieb, de Vaude et autres.

 

Pour une opération de marketing sur la gamme des sacoches étanches, l'entreprise a accepté de m'équiper en me fournissant la panoplie "waterproof" Vincita pour la suite de mon voyage. Merci à eux. Ces produits sont actuellement installés sur mon vélo tout flambant neuf, et me suivront je l'espère pour mes prochaines années cyclo-touristiques.

 

Pour les personnes intéressées par l'achat de telles sacoches, je vais en faire la revue en les comparant aux autres modèles sur le marché. La revue concernera les sacoches arrières et avants "waterproof" ainsi que la sacoche de guidon.


Matériaux, système de fermeture et accessoire

Les produits de la gamme waterproof sont tous en Tarpaulin polyester, cette toile de camion quasi indestructible et complétement étanche. Cela se rapproche avec les modèles de chez Vaude et Ortlieb, Les paniers avants et arrières sont agrémentés de bandes refléchissante, ça peut servir.


Le système de fermeture, un clip à fixer sur le dessus après enroulage de la partie haute du sac, peut être selon votre choix recouvert ou non par un capot secondaire, Cela permet de glisser une veste ou une serviette encore mouillé, sans mouiller ce qu'il y a à l'intérieur du sac.


Pour ma part, seules mes sacoches avants sont équipées du capot secondaire. Bon point également pour ces pochettes avant, elles possèdent une poche à zip sous le capot secondaire, de quoi glisser des objets facilement accessibles (outils, barre de céréales, etc). Ces sacoches sont également fournies avec une lanières clipsable pour porter les sacs en bandoulière . Ces accessoires ne sont pas présents chez toutes les autres marques, à vérifier.


La sacoche de guidon se ferme avec un clipse sur l'avant et possède une poche intérieur à zip, amovible par un scratch. On note la différence avec le modèle Ortlieb qui se ferme côté cycliste (plus pratique à priori), et qui possède un aimant facilitant la fermeture de la sacoche en mouvement. Ortlieb à l'avantage sur ce produit selon moi.


Conclusion : Pour ce qui est des matériaux, du système de fermeture et des accessoires des sacoches avants et arrières, rien à redire, au même niveau que les sacoches d'autres marques, avec des accessoires en plus.


Système de fixation

Le système de fixation sur les portes-bagages consiste en deux crochets hauts verticaux, et un crochet « dent de requin » en bas, dont la direction est ajustables. Les trois crochets se déplacent et s'ajustent sur un axe horizontale, en fonction du porte-bagage. Sur l'axe haut, un scratch permet de fixer la sacoche sur le porte-bagage et fait office de sécurité. Le scratch peut être remplacer sur les nouveaux modèles par un troisième crochet sur ressort, amovible lorsqu'on enlève la sacoche du vélo (plus pratique).


Ce système de fixation ressemble à celui des sacoches Ortlieb mais en moins élaboré selon moi, notamment au niveau de la sécurité, qui chez Ortlieb semble plus efficace (crochet de sécurité raccordé à la poignée de levage).


La sacoche de guidon à un système de fixation similaire à celui d'Ortlieb, avec une partie plastique en plus qui passe en dessous du guidon, empêchant le basculement de la sacoche sous sont poids. Peut-être plus résistant.


Conclusion : Un point négatif par rapport aux sacoches Ortlieb, mais Vincita tend à combler ce retard dans les nouveaux modèles de sacoches avants et arrières. Se tenir informé. La sacoche de guidon semble avoir un système de fixation viable et resistant.


Couleurs

Grand choix de couleur comme chez les concurrents. Noir, gris, blanc, bleu, jaune, rouge. Noir derrière et orange devant pour moi. Vous aimez ?


Prix

Les sacoches avants, vendues par paires sont à 109$ (environ 100€) et les sacoches arrières à 139$ (environ 128€). La sacoche de guidon est à 75$ (environ 69€). Ces prix qui comprennet la livraison, sont similaires à ceux d'Ortlieb (107€ pour l'avant et 125€ pour l'arrière). Ces sacoches sont donc compétitives sur le marché européen.


La différence est leurs prix si vous les achetez en Thailande, pays de leur fabrication, dans les boutiques retailers de la marque, vous économiserez plus de 50% du prix. A prendre en considération si un voyage est prévu vers cette destination.

Conclusion : Ces sacoches encore très mal connues sur le marché européen, mais sont pourtant de qualité similaire à ceux de la concurrence, et se sont déjà imposées sur le marché Thailandais du fait de leur prix beaucoup plus abordable dans ce pays. Ce choix de sacoche est donc à considérer si vous vous rendez en Thailande pour profiter du rabais considérable, ou pour vous démarquer en Europe ou personne n'a encore de Vincita. On souhaite bonne chance à la marque qui devrait grandir sur le marché mondial dans les prochaines années.


Extra photo

Pour ce qui est de la suite, je reprendrais pour ma part la route que l'été prochain, pour découvrir ce pays qui promet déjà, la Nouvelle-Zélande. Quelques photos de ma première semaine.



Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Mambilous (dimanche, 29 mars 2015 09:37)

    Impec! J'hesitais pour mon prochain achat ;) une raison de plus pour retourner en Thaïlande.

  • #2

    Dad Philippe (mardi, 31 mars 2015 22:16)

    Hello bike boy du Sud,

    Content d'avoir des nouvelles, on se voit bientôt sur skype ?

    Bisous à vous 2, dears sons !