Sri Lanka - Petit tour de l'île

Sri Lanka, avec Alexandre et Sebastien
Sri Lanka, avec Alexandre et Sebastien

En pause diplomatique au Sri Lanka (pour mon visa indien), je profite de ces deux semaines pour découvrir la larme de l'Inde en compagnie de deux amis venus de France. Entre mer et montagne, l'ile de Ceylan est étonnante à découvrir. Plus touristique que l'Inde que j'ai jusqu'alors traversé, sa beauté ne laisse pas indifférente.

 

 

Recit de ce petit tour du Sri Lanka.


Carte du Sri Lanka


Pour vous repérer durant votre lecture. Trajet: Colombo -> Kandy -> Polonnaruwa -> Baticaloa -> Ella -> Mathara -> Colombo
Pour vous repérer durant votre lecture. Trajet: Colombo -> Kandy -> Polonnaruwa -> Baticaloa -> Ella -> Mathara -> Colombo

Lacets montagneux en bus ou en train

A mon grand regret, je laisse ma bicyclette en Inde. Nous parcourerons donc le Sri Lanka à coups de bus, de trains et de tuk-tuk. Et ce n'est pas de tout repos! Sur les routes sinieuses des montagnes de l'île, les chauffeurs de bus s'improvisent pilote de rally et, au milieu de la brousse, le tuk-tuk crève pour ne pas que je perde mes habitudes de cycliste. Seul le train nous offre des panorama d'exception et une fenêtre sur la vie qui s'accroche au montagne.

 

Bus ou train, seul inconvénient, la lenteur des déplacements. Compter environ 30km par heure... Comme quoi, à vélo, on est pas beaucoup moins rapide :)

Bus
Bus
Touc-touc
Touc-touc
ou train
ou train


Autour de Sigiriya

Après un bref excursion à Kandy où nous observerons les chauves-souris (voir ci-dessous), nous filons sur la région autour de Sigiriya. Ce triangle culturel, comme il est nommé, regroupe plusieurs sites historiques majeurs.

 

Le premier,  Sigiriya, est un roc d'une centaine de mètres de haut culminant sur toute la région. Son ascension est impressionante, on y croise des fresques centenaires quelque peu dévêtues ainsi que les vestiges d'une escalade complétement folle vers son sommet. Graver dans la roche la montée par les marches au dessus du vide nous semble invraissemblable.

Les jardins
Les jardins
Ses fresques
Ses fresques
Le rocher de Sigiriya
Le rocher de Sigiriya
Les marches pour y monter
Les marches pour y monter
Sigiriya
Sigiriya

Seul bémole, c'est très touristique et l'entrée est à chaque fois payante. Il faut compter entre 10 et 25€ par site. Autant dire que ça ne rentre pas vraiment dans mon budget. Je laisse donc mes compagnons aller explorer les prochains sites.

 

Dambulla et son temple aux centaines de Bouddha et Polonnaruwa, plus vaste, qui se fait à vélo pour aller de ruine en ruine. Nous resterons 3 jours au coeur de ce triangle, à Habarana.

Polonnarowa
Polonnarowa
ses jardins
ses jardins
le lion de Sigiriya
le lion de Sigiriya


La côte nord-est Tamul

Fuyant la mousson qui sévit ces jours-ci au sud de l'île, nous décidons d'aller faire un tour sur la côte Est moins connue des touristes. La guerre civile terminée en 2009 au nord et le tsunami les ont fait fuire.

 

Nous constatons de nous même quelques impacts de balle, traces du conflits tamuls, et les ruines abandonnées souvenirs du tsunami. Mais aujourd'hui la zone revit. Les plages s'étendent sur des kilomètres et aux environs de Tricomalé, les récifs font le bonheur des plongeurs. Le temps pour nous de se faire lessiver par les vagues.

Version tsunami et rénové
Version tsunami et rénové

Cultures et champs de thé des montagnes

9 heures de bus plus tard, nous voilà dans les montagnes. Premier objectif,  découvrir la culture du thé. Nous visitons la fabrique de Halpewatte tea où on nous explique toutes les étapes du processus de fabrication. De la cueillette, au séchage puis au roulage pour finir par le choix du mix de thé qui fera qu'il est plutôt fort, coloré, goutu ou de qualité.

 

Une visite intéressante qui nous vaudra une très belle vue pour le tea time!

Le thé séché/roulé
Le thé séché/roulé
Tea time
Tea time
Tea factory
Tea factory

Vue sur les montagnes et les champs de thé
Vue sur les montagnes et les champs de thé

Durant 4 jours à Ella (Ella, Ella...tutudu...), nous arpentons les montagnes alentours profitant à la fois de la fraîcheur et du beau temps. Nous grimpons le mini Adam's pic (le vrai étant dans les nuages à cette période), Ella's rock et la forêt sanctuaire d'Haputale. De bien belles montagnes!

Little Adam's pic
Little Adam's pic
La vue d'Ella's rock
La vue d'Ella's rock
Et les champs de thé depuis Haputale
Et les champs de thé depuis Haputale

Sur ces chemins de montagne, nous observons les cultures façonnées à flanc de montagne. Les sillons sont profonds pour capter les eaux de la moussons. Quand la pente est trop forte, les plantations de thé se chargent de couvrir la montagne. Au grand dam des femmes tamuls qui grimpent à longueur de journée ces buissons pour la cueillette du thé (5% de la population Sri Lankaise effectuant ce travail).

Champs de thé
Champs de thé
Cultures façonnées
Cultures façonnées
et carré de tomates
et carré de tomates


La côte sud sous les cocotiers

Après 4 jours de fraîcheur ensoleillée, nous redescendons des montagnes pour nous diriger vers le sud et nous frotter à la saison des pluies qui sévit dans cette région. Chanceux, le ciel bleu nous accueille le premier jour. Nous profitons de ces plages paradisiaques et de leurs récifs. Les jours suivant seront plus couvert alors je me repose avant le retour en Inde.

Coconut palm beach
Coconut palm beach
Pèche en bord de récif
Pèche en bord de récif


Etonnante biodiversité

Durant tout notre séjour, nous constatons une nature sri lankaise luxuriante. Elle nous étonne par sa diversité, ses sous-bois et ses reptiles que nous ne connaissons pas. Fuyant les réserves hors de prix (compté 30€ par personne pour un tour en jeep [obligatoire]), nous empruntons les chemins des sous bois et scrutons les paysages lors des voyages en bus.

 

A crapahuter sur les rochers, nous découvrons les chutes d'eau de Rawana où nous pourrons nous baigner. Sur le bord des routes nous observons quelques éléphants, enchaînés, et nous réjouissons qu'encore près de 6000 éléphants d'Asie vivent ici en liberté. Ceux-là, nous ne les verrons pas, peut-être pour leur plus grand bien...

Sous bois
Sous bois
Un varan
Un varan
Hauteur de cime étonnante
Hauteur de cime étonnante
Un petit marsien vert
Un petit marsien vert
La larme coule
La larme coule

Mais il y a un animal qui nous impressionnera plus que tous les autres. Il faut l'observer dès le soleil disparu, à la tombée de la nuit. J'ai nommé la chauve-souris et les milliers de roussettes géantes qui peuplent le Sri Lanka. A l'appel de la pleine lune, elles sortent de la cime des arbres par millier!  Sur fond de fin du jour, le spectacle est surprenant. Leurs battements d'ailes aux allures de batman et leur envergure allant du minuscule à près d'1m80 nous hypnotisent. Heureusement pour nous, elles sont fructivores!

 

Après ce coucher de soleil, je vous laisse profiter du spectacle en vidéo :

 



A suivre: Retour en Inde

Le Sri Lanka c'est terminé pour moi. Ce dimanche, je retourne en Inde pour enfourcher à nouveau ma bicyclette au côté de Victoria. Au programme: un mois pour remonter toute l'Inde jusqu'au Népal. Près de 3000 km, ça va pas être du gateau! A suivre...

 

En attendant, méditons avec Bouddha:

Bouddha : Bonté, joie, compassion et serenité
Bouddha : Bonté, joie, compassion et serenité

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Melanie (lundi, 22 septembre 2014 01:21)

    Sending all my well-wishes for safe travel to Nepal! You have an amazing, motivating spirit that never ceases to inspire others. Thank you for your passions!
    bisous!

  • #2

    Dad Phil (lundi, 22 septembre 2014 20:54)

    Merci merci pour toutes ces images superbement commentées ! et pédale bien, je suis impatient de te retrouver au Népal pour reconstituer la gang des Guilbaud-Dalton !

    Bizzzzzzz