Caravansérail pour voyageur du désert [Fiche]

Tout voyageur qui entreprend un voyage vers l'Orient en a entendu parlé. Dès la Turquie et surtout en Iran, il guette leurs présences. Je veux parler bien sûr des caravansérails, traces visibles de la  bien connue route de la soie.

 

A défaut d'être marchand, c'est en tant que pélerin voyageur que ces ruines m'offriront un abri emprunt d'histoire pour la nuit. Et bien plus dans le Caravasérail de Zein-o-din rénové.

 

Descriptions au sein de cette fiche.


Au loin, des ruines intriguantes

En Iran, pas loin de 900 caravansérails ont été construits il y a plus de 400 ans pour encourager les échanges commerciaux. Sur ma route, après m'être d'abord questionné sur ces grands bâtiments, j'ai vite réalisé de quoi il s'agissait.

 

Sur l'horizon, les caravansérails ressemblent la plupart du temps à une grande enceinte fortifiée où s'érige son entrée, bien conservée par le temps, nous incitant à y entrer.


Parmi les ruines, on devine les écuries, les chambres, les salons où encore les cuisines où chaque voyageur et marchand pouvait se restorer et trouver repos pour la nuit.

 

Aujourd'hui, la plupart des carvansérails sont abandonnés. Il sont ainsi un lieu de premier choix pour camper, m'offrant dans ce désert de l'ombre et de la tranquilité. Je dormirai une nuit dans l'un d'eux reconverti en bergerie. Le berger y a installé son lit à la belle étoile au coeur d'une cours arborée qui nous fait ressentir, plus qu'autre part, la beauté du lieu.



Le caravansérail de Zein-o-Din

١ - Entrée au calme

Situé à deux jours de chameaux de Yazd (60km), il apparait esseulé au milieu du désert. Nous entrons tout de même. Arrivés à 14h, le caravansérail est vide. Les voyageurs de passage pour la nuit ne sont pas arrivés et les tenanciers du lieu se reposent de la chaleur de l'après-midi.

Nous découvrons ce lieu en silence, à l'ombre du désert et profitons du calme de l'après-midi.


٢- A l'ombre du désert

Le bâtiment est conçu de manière à ce proteger de tous les dangers du désert. Du soleil en premier lieu, les murs sont épais pour garder la fraîcheur et les ombrières protègent la cours et ses voûtes. Enfin, rideaux et tissus habillent chaque ouvrant pour apporter toujours plus d'ombre.

 

Nous constatons aussi durant l'après midi qu'il nous protège des vents violents qui sont fréquents dans le désert. Pour la plus grande réussite de notre partie de carte.


٣ - Découvrir son architecture

Le caravansérail rénové de Zein-o-Din fait exception parmi ces ruines et de par sa forme. Il est en effet l'un des seuls caravasérails rond d'Iran.

 

La rénovation du lieu a pris trois ans. Constitué de pierre ponces, il a fallu enlever toutes les saletés du temps pour redonner à son intérieur son aménagement originel et cette atmosphère si particulière.

٤- Chambres sur tapis

Chaque pièce est surélevée dans l'intimité de grands rideaux. Dans les chambres, les matelas sont posés à même le sol sur des tapis. Assez pour se reposer avant la randonnée du désert que nous ferons à l'aube.


٥ - Se reposer et profiter de la nuit

Ici, au milieu du désert, le temps s'écoule lentement. Avachis, nous dessinons, jettons les dés pour une partie de backgammon ou contemplons du toi les montagnes et le désert. La nuit tombée, le lieu propose des soirée astronomie, malheureusement, quelques nuages (pourtant si rares) nous cacherons une belle nuit étoilée. Cependant, l'ambiance nocturne du caravansérail mérite aussi d'y érer au milieu de la nuit.


٦ - Une poésie du lieu

D'abord déconcerté par ce vide et ce calme de l'après-midi, nous découvrons peu à peu la richesse de ce lieu et toute sa magie qui nous aura enchanté. A découvrir si vous êtes de passage ou en voyage, rénové ou en ruine, les deux valent bien cette belle expérience.


Écrire commentaire

Commentaires : 0