Istanbul - Big city Green life

Tracy and me (après le barbier)
Tracy and me (après le barbier)

A Istanbul, je prends quelques contacts pour mes deux mois turcs qui se profilent. Je rencontre Tracy qui vit en Turquie depuis 20ans et me décrit la situation en Turquie autour de l'agroécologie et de la préservation des semences.

 

Deux visites urbraines:

  • Les jardins urbains de la mégalopole,
  • Et, les jardins de l'université du Bosphore.

 

Retour rapide sur ces deux visites.


La première rencontre a lieu au sein d'un des marchés 100% organik d'Istanbul, le samedi matin. Nous échangeons avec l'équipe présente de l'association Bugday. Budgay est très active depuis une dizaine d'année en Turquie en promulgant la culture bio et la consommation locale.

 

Elle est aussi à l'initiative du réseau Tatuta (Wwoofing turc) qui me sera utile lors de ma traversée de la Turquie. J'essayerai d'en apprendre plus sur cette organisation en rencontrant des petites fermes locales sur mon chemin.


Jardins (très) urbains

Nous partons ensuite hors de la ville, du moins du centre ville,pour nous rendre chez Nejat. Il nous faut affronter la jungle urbaine en bus et ses embouteillages...

 

Nous arrivons tout de même en fin d'après midi et Nejat nous fait visiter les jardins mis en place par la métropole. Pour mieux comprendre ces jardins, il faut se poser une question: Quelle place pouvons-nous faire à l'agriculture dans un tissu urbain si dense?

 

La réponse réside peut-être dans ce format. Des bandes de 30m² chacun, soit 260 jardins en escalier, surplombés par un parc aux dizaines arbres fruitiers. Mais le manque de sobriété est frappant pour de si simples cultures. Des spots dignes des stades de foot, de l'eau gratuite et une adhésion de 200€ par an pour un bail de 3 ans (300 personnes sur liste d'attente). Ca immissce quelques doutes.

 

L'expérience est tout de même intéressante et laisse songeur.

Espaliers jardinés
Espaliers jardinés
Un travail quadrillé
Un travail quadrillé


Un jardin au mille facultés

Le lendemain, avant de quitter Istanbul, je rejoins à vélo un groupe d'étudiant à l'université du Bosphore. Ils y ont établit depuis bientôt 3 ans un jardins cultivés sur l'un des terrains vagues de la faculté.

 

La terre n'ayant pas été cultivé depuis longtemps, les récoltes furent abondantes dès la première année. Depuis ils continuer à semer cet élan en distribuant des semences, des jeunes plants pour les autres jardins universitaires qui naissent depuis et en faisant de l'aide et de la formation auprès d'autre groupe comme le leur.

 

Ces initiatives sont pleines d'espoirs et on ne peut qu'espérer qu'elles se multiplient et forme un tissu uni de micro-agriculture urbaine au sein d'Istanbul.

La serre
La serre
lieu des rencontres hivernales
lieu des rencontres hivernales
Tracy seeding
Tracy seeding


Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Jean-Dom (dimanche, 23 mars 2014 08:26)

    Super reportage !
    A+