Le Diois - Terre d'échange et d'avenir

La montagne du Tarsimoure qui surplombe le Diois
La montagne du Tarsimoure qui surplombe le Diois

Il faut le dire, le Pays Diois (vallée de Die) n'était pas au départ dans mes plans. Mais le bouche à oreille et les intentions du Cycle de la Terre m'y ont fait grimper. "Il faut absolument que tu viennes dans le Diois" s'écria mon cousin!

 

Résultat, mon premier col au-dessus de 1000m et je ne suis pas déçu de ce que j'y ai vu, appris et échangé. Trois jours dans la ferme du palais sauvage et des échanges, notamment autour de l'université de l'avenir.

 

Récit illustré de ce pays valloné.


Haut et humide col de Rossas

Il y a, sur les cartes, des petits points qu'on remarque si on s'y penche avec attention: Nyons 234m -> Col de Rossas 1115 m... Presque 1000 mètres de dénivelé échelonnés sur 60km. Bref, il faut que je m'y résolve, je suis arrivé dans les Alpes!

 

Il y a, sur les météo précises, de ces colonnes que l'on préfère ne pas regarder: les mm de précipitation. De 1 à 8mm par heure toute la journée. Bref, il faut que je m'y résolve, nous sommes en novembre (les bains dans l'Ardèche sont déjà loin [2jours avant]).

 

Vous l'aurez compris, le Diois, ça se mérite! Heureusement, les gorges de l'Eygues, ses vautours, et les paysages de la vallée de la Oule font de cette journée une belle étape cycliste. J'arrive tout de même en eau, lessivé! Didier est là pour m'ouvrir la porte de son poêle...

Chute d'eau (quand ce n'est sur ma tête)
Chute d'eau (quand ce n'est sur ma tête)
Les gorges de l'Eygue aux vautours
Les gorges de l'Eygue aux vautours
En haut, la ferme du palais sauvage
En haut, la ferme du palais sauvage

Le plateau de Saint-Dizier-en-Diois. Photo mensongère à l'arrivée! Mais dans le Diois on t'accueille sous la pluie et on te dit adieu sous le soleil...
Le plateau de Saint-Dizier-en-Diois. Photo mensongère à l'arrivée! Mais dans le Diois on t'accueille sous la pluie et on te dit adieu sous le soleil...

La ferme du palais sauvage

La ferme du palais sauvage? Au village, on ne connait pas. Pour cela il faut regarder attentivement les pots de confiture. En revanche, chez Nathalie et Didier, pour sûr on t'indiquera la bonne porte. 

 

L'homme aux premiers abords n'est pas bavard. Il observe, et c'est là tout son art. Nathalie et Didier sont installés ici avec leur 3 enfants depuis 12 ans. Et Didier observe ce lieu depuis 12ans. Sous toutes ses coutures. Son relief, ses monticules, ses arbres, ses vents, la moindre de ses pousses, ses zones humides. Tout cela guide ses choix. Il y crée des potentiels. Des potentiels qui se concrétisent ou des potentiels dormants.

 

"Chaque acte est réfléchi, tout effort est consenti"

 

Ainsi, la première année de son arrivée, Didier n'a fait qu'observer. Observer pour mieux connaître. Puis, guidé par les prêles, un étang s'est creusé, un nouveau milieu apparait. Les jardins se disposent et chaque plante y trouve sa place parmi l'eau, le soleil et la terre. 

 

Ne lui parlez pas de permaculture, une obsession des buttes! Une stigmatisation qu'il faut dépasser au profit de la connaissan d'un lieu. Il n'ai pas non plus paysans, ce qui appelerait selon lui à une cause à défendre. Non, Didier est "partisan": un paysan artisan. Un état qui se mûrit aux journées passées à observer les mileux, la météorologie locale, les vents, les saisons. Une connaissance d'un lieu qui se parfait chaque jour au profit des écosystèmes où, parfois, l'homme intervient.

 

Sa reconnaissance sociale il la doit à sa confiture préparée des milles cueillettes de petites bais que la famille fait aux jardins et dans les petits bois aux alentours. Myrtille, Cassis, Framboise, Cynorrhodon, Myrobolan,... les louanges de leurs vertus coulent jusque dans les vallées voisines.

 

"Parler c'est semer, écouter c'est récolter"

 

Pendant ces trois jours passés à ses côtés, les échanges vont, vous l'aurez compris, de bon train, et sur tous les sujets. Je suis heureux d'approcher un lieu par ses petits détails et d'appréhender une harmonie, un quotidien qu'un jour je souhaiterai peut-être mien. Merci à ce palais sauvage pour son accueil!


L'université de l'avenir

Pour le week-end du 11 novembre, je me laisse rouler en compagnie du 'padre' jusqu'au bas de Valdrôme. Françoise et Jean-Dominique nous accueillent. On randonne, on visite et on échange sur le Diois. Puis, rencontre intéressante avec Claire et Alain, tout deux membres de l'Université de l'avenir.

 

L'Université de l'avenir, "un lieu pour chercheur en vie meilleure", est une association né d'une initiative public/privé pour engager une réflexion sur le type de développement souhaitable en vallée de la Drôme. Elle regroupe les connaissances variées de plusieurs personnalités et acteurs locaux dans le but de cogiter et d'innover localement en Biovallée (Voir Drôme, biovallée). Les objets principaux étant:

  • La maison de la santé, regroupant les connaissance de la médecine traditionnelle et des thérapeuties alternative,
  • La maison des séniors, pour plus de liens intergénérationnels,
  • La maison des écoliers pour éveiller les plus jeunes,
  • La bibliothèque de l'écologie, regroupant environ 50 000 livres anciens et modernes,
  • Le domaine agro-environnementale,
  • Un centre de recherche et d'application sur les énergies renouvelables et les technologies innovantes durables.

 

L'Université de l'avenir, en partenariat avec Les amanins (voir plus bas), engage également la construction d'un Eco-hameau.

 

Je n'ai pu qu'effleurer le temps d'une fin de journée ce qu'est réellement l'Université de l'avenir. Mais ce qui m'a interpellé, comme nous l'a dit Alain, c'est la volonté de créer du lien, et du lien de connaissance et d'innovation, à l'échelle locale pour que chacuns apprennent à mieux se connaître. Je suis persuadé que c'est l'avenir: une meilleure connaissance des acteurs locaux!

 



Les amanins

www.lesamanins.com
www.lesamanins.com

Du Diois, les amanins ne paraissent pas bien loin. Pourtant ils ne seront pas sur mon trajet. Les amains sont bien connus des colibris et de tous ceux qui militent pour des initiatives locales. Le lieu accueille une ferme et l'école des Colibris. Je vous invite donc à y aller par vous même, je vous y accompagnerai peut-être à mon retour...

Pour me faire pardonner, quelques méditations sur l'écologie au hasard de lectures. Elle peuvent paraîtres simples et "bateaux", mais elles m'ont paru assez justes.

 

Dix préceptes d'un sage zen chinois:

  1. Occupez harmonieusement les systèmes écologiques où vous serez appelés à vivre.
  2. Etudiez et respectez votre Environnement, soyez instruits des recherches scientifiques en ce domaine et tenez-en compte dans tous vos projets.
  3. Cherchez sincérement à vous connaître vous-mêmes, dans la totalité de votre Être.
  4. Sachez vous oubliez vous-mêmes pour découvrir "les autres".
  5. Ne donnez pas la priorité au jeux socio-économique.
  6. Considérez l'écologie d'une manière globale, dans toute ses dimensions: physique, mentale, spirituelle et métaphysique.
  7. Evitez les pollutions, les gaspillages, les destructions de votre milieu vital. Soyez discret dans votre présence au Monde.
  8. Aimez votre Environnement dans ses plus infimes comme dans ses plus immenses manifestations.
  9. Soyez conscients du Vide positif qui unit toutes choses et qui constitue l'Interdépendance des Etres.
  10. Participez à la pureté, à la beauté, à la force, à l'équilibre de la Vie.

Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    Jean-Dom, Françoise, Fred, Caro, Pierre et Mathieu (mercredi, 13 novembre 2013 14:06)

    Wahou quelle synthèse !
    so long Bike-Boy comme dit Philou

  • #2

    Benj (jeudi, 14 novembre 2013 08:36)

    Vallée remarquable et bien différente de toutes celles qu'on connaît, le Diois mérite l'inspiration et la visite.
    Ouech Grospeck, les débuts de ton périple font bien envie. Bientôt dans les Hautes Alpes alors ???
    Benj

  • #3

    Dad Philippe (dimanche, 17 novembre 2013 16:18)

    Hello Bike Boy !

    Un vrai plaisir d'avoir croisé ta route avant que tu ne quittes la France. Très impressionné par le poids de ton vélo, et par ta zénitude.
    Continue à t'ouvrir en grand à tout et à tous ceux ce que tu rencontres.
    Bisous
    Your Dad