Première étape - Arrivée chez Terre & Humanisme

Première étape cyclo du Cycle de la Terre. De Saint-Bauzille-de-Montmel à Lablachère. Plus de 100km et au bout, les jardins de Terre et Humanisme.

 

Récit de l'étape et rappel du lieu.


La sortie du village, le puech des Mourgues s'éloigne...

Après le départ et la poussée de motivation donnée par les saint-bauzillois et mes amis, c'est la route. Je me retrouve seul après près d'une semaine d'exitation. Le voyage démarre.

 

Je suis rejoins par deux cyclistes de Montpellier qui me rejoignent pour quelques kilomètres. Et il est agréable d'échanger quelques mots avant de retrouver la solitude.

 

Peu à peu, le puech des Mourgues, point culminant à proximité du village disparait de l'horizon. Il réapparaitra surement dans plus d'un an après mon cycle de la terre.

Dans quel état j'arriverai au panneau Kuala Lumpur?
Dans quel état j'arriverai au panneau Kuala Lumpur?
Le puech des Mourgues s'éloigne...
Le puech des Mourgues s'éloigne...


Premier bivouac

Au bord du gardon d'Anduze
Au bord du gardon d'Anduze

Au bout d'une vingtaine de kilomètres, je m'arrête au bord du gardon d'Anduze pour mon premier bivouac dans la nature. L'espace est paisible et je retrouve vite mes repères de cyclorandonneur acquis lors de mes voyages précedents en France.

 

La tête reposé, je repense aux moments du départ. Tout s'est passé très vite mais il restera mémorable.


Balade en Ardèche

Première étape de presque cent kilomètres jusqu'en Ardèche. Déjà, je me fais remarqué dans quelques villages pour l'allure de mon vélo. Quand je m'arrête, certains passants me questionnent et je répond avec plaisir à leur question. Je sais que ces interrogations seront croissantes tout le long du voyage et je dois profiter des moments d'échange où la barrière de la langue ne les entrave pas.

 

Sous le soleil, les paysages d'Ardèche, après une montée dont je me souviendrait, sont fabuleux. La garrigue de méditerranée couvre la majorité des espaces. Autour des vignes, on trouve des oliviers, des chênes, des lavandes avec des odeurs de thym et de romarins toujours présentes en cette fin d'été.

 

La route sera plus longue que je ne le pensais. Mais l'arrivée dans le premier lieu de mes rencontres, Terre & Humanisme en est d'autant plus beau. Quelques images au détour des chemins.

Les coopératives
Les coopératives
Les oliviers présents tout au long du chemin
Les oliviers présents tout au long du chemin
Quelques moutons noirs
Quelques moutons noirs

Au bout du chemin, l'Ardèche est là. Parmi les clochers, celui de Lablachère
Au bout du chemin, l'Ardèche est là. Parmi les clochers, celui de Lablachère

Les jardins de Terre & Humanisme

Terre & Humanisme, berceau d'une agroécologie fleurissante. L'association démontre par ses jardins qu'une autre agriculture est possible et chaque jour transmet aux bénévoles et aux stagiaires de passage les savoir-faire qui donnent sa richesse aux sols cultivés dans toutes les conditions.

 

Les attentes sont grandes à mon arrivées. A la fois pour me former, pratiquer et développer mon réseau dans les futurs pays traversés. Pour toujours plus de rencontre.

 

Après une semaine passée en communauté avec toutes ces personnes riches en projets et en expériences agroécologiques, je sais déjà vous dire que je suis comblé. Quelques photos rapide du lieu et de mes camarades de jardin durant cette première semaine.


 

 

... A très vite ...

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    elodie barret (mardi, 22 octobre 2013 12:32)

    Salut Romain,

    J'espère que ça va et que tout se passe bien pour toi.
    Je vois que tu as le sourire et que tu es bien entouré.
    A bientôt
    Bises
    Elodie
    VPEAS