A la rencontre de Kokopelli

Prologue des premiers coups de pédale, Le Cycle de la Terre à rencontré Kokopelli en ce mois d'aout.

 

Kokopelli et "Semences sans frontières" soutiennent Le Cycle de la Terre par le don de colis de semences.

 

Ces semences seront distribuées aux communautés paysannes rencontrées sur le trajet. Elles seront une base d'échange et de réflexion autour de la reproduction des semences et de la réactivation d'un savoir-faire ancestral, la conservation des semences.

 

En savoir plus dans l'Article ci-dessous...


Prélude cycliste

Saint-Bauzille-de-Montmel -> Alès 60km env. 3h


Mardi 20 aout 2013. Depuis 3 jours, je n’ai plus de domicile. Fait marquant qui présage un début d’aventure prochain.

 

En ce jour elle chausse ses premiers coups de pédales, En effet, Kokopelli devait être la première rencontre de mon trajet mais leur déménagement début septembre d’Alès en Ariège précipite ma venue. Je profite de mes vacances héraultaise pour m’offrir ma première étape d’entrainement : à la rencontre de Kokopelli.

 

Ces quelques kilomètres me rappellent comme il est doux de pédaler à bycyclette, de profiter des paysages et de laisser libre cours à ses pérégrinations d’esprit. Enfin… ils me rappellent aussi que chaque kilomètre, chaque montée ou faux plat se mérite par l’effort. La soif se fait sentir en haut de chaque petit col. Et, sous la chaleur du mois d’aout je goutte et je vide 3 bidons d’eau très rapidement. Cette étape se déroule sans encombre et j’arrive à la porte de Kokopelli lorsque le soleil est au zénith.

Au bout la récompense, l'échange avec l'équipe de Kokopelli et son directeur Jean-Marc Guillet
Au bout la récompense, l'échange avec l'équipe de Kokopelli et son directeur Jean-Marc Guillet

Kokopelli

Kokopelli est, pour tous ceux qui s’intéressent un qui soit peu à l’écologie et à l’agroécologie, un nom qui résonne forcément dans vos oreilles. Pour les autres, un bref rappel.

 

Kokopelli est une association à but non lucratif qui rassemble tous ceux et toutes celles qui souhaitent préserver le droit de semer librement des semences potagères et céréalières, de variétés anciennes ou modernes, libres de droits et reproductibles. Pour la libération de la semence et de l’humus. Enoncé tel quel, cela peut paraître farfelus, et pourtant c’est un combat bien légitime.

En France, et dans une grande majorité des pays du monde, en dehors du Catalogue Officiel des espèces et variétés de plantes cultivées, il est interdit de vendre, échanger ou donner, à titre onéreux ou gratuit, toute semence ou matériel de reproduction végétal. Illustration : je cultive mes tomates dans mon potager et, mon voisin, fort de constater qu’elles sont délicieuses, souhaite en récupérer une bien belle pour les faire sécher et y extraire des pépins pour les semer l’année d’après. Et bien, cet acte des plus simples est interdit si mes tomates ne sont pas référencées au Catalogue Officiel.

 

Le problème s’accentue lorsqu’on sait que les semences référencées au Catalogue Officiel ne représentent qu’une part infime de la diversité de variétés de plantes potagères, céréalières, condimentaires et ornementales. Cette diversité est ainsi vouée à disparaître du fait de ce contrôle sur les semences, largement orchestré par le lobby des semenciers. C’est ainsi que 80% des espèces de maïs ont d’ores et déjà disparu.

 

En effet, le pouvoir de l’argent n’est pas loin. Prenons l’exemple d’un agriculteur lambda. Il lui est impossible de ressemer d’une année sur l’autre sans passer par le Catalogue officiel, l’obligeant ainsi à renflouer les caisses des semenciers chaque année. A l’échelle mondiale, les 3 principaux semenciers se partageant ainsi 70% du chiffre d’affaire de la professions à l’échelle mondiale. Groupes originaires de l’agrochimie, ils soutiennent activement le système du Catalogue officiel  prôné dans de nombreux pays par ce lobby semencier…

 

Face à cela, Kokopelli œuvre, grâce à son propre réseau de producteurs, au maintien d’une collection planétaire unique de plus de 2200 variétés dont 650 variétés de tomates, près de 200 variétés de piments, 150 variétés de courges…

 

Pour en savoir plus :

https://kokopelli-semences.fr/qsn/presentation_de_kokopelli

 

L’interview de Dominique Guillet, l’un des fondateurs de Kokopelli, dans Solution Locale pour un Désordre Globale de Coline Serreau :


Cyclopelli

L’enjeu et la problématique est mondiale et affecte chaque acteur voulant œuvrer pour une agriculture respectueuse de la biosphére, de ses écosystèmes et de la biodiversité semencière. Le Cycle de la Terre s’empare de ce combat par le biais de Semences sans frontières.

 

« Le développement de l’agro-écologie est fondé sur un recours à des semences bios, reproductibles et dont la résilience permet une adaptabilité à des conditions climatiques et pédologiques des plus diversifiées. »

Semences sans frontières envoie chaque année des colis de semences aux communautés paysannes qui en font la demande afin de favoriser, d’une part, leur autonomie alimentaire et, d’autre par leur autonomie semencière en incitant ces communautés paysannes à reproduire leurs propres semences en réactivant le savoir-faire ancestral de la conservation de semences. Partenaire du Cycle de la Terre, Kokopelli a ainsi confié au cyclo un colis de semences. Par ce biais, il se fera le messager de ces valeurs défendues par Semences sans frontières en provoquant les échanges et les débats autour des semences Kokopelli et des savoir-faire qui perdures au gré des rencontres paysannes.

 

En savoir plus :

https://kokopelli-semences.fr/semences_frontieres/presentation

 

En apprendre plus

  • Alliance planétaire pour la liberté de la semence : 

L’année 2012 était à l’échelle mondiale par le biais de l’Alliance planétaire pour la liberté des semences, l’année de la libération de la semence. A cette occasion, Vandana Shiva, Prix Nobel, nous rappelle le constat qui est fait à l’échelle mondiale :

 

En savoir plus :

kokopelli-semences.fr/articles/alliance_semences

 

  • Procés Kokopelli vs Graines Baumaux

Bien que légitime, l’action de Kokopelli est de fait illégale et vous avez surement entendu parler du procès en cours qui voit le semencier Graines Baumaux attaquer en justice Kokopelli pour concurrence déloyale (un comble !)

 

En savoir plus :

http://kokopelli-semences.fr/juridique/kokopelli_vs_baumaux

 

  •  OGM

L’avis de Kokopelli sur les OGM : https://kokopelli-semences.fr/articles/ogmou_la_science_ contre_la_dmocratie


Le Cycle de la Terre, le vélo qui sème son chemin!


Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    isa (lundi, 08 septembre 2014 21:24)

    Salut Romain,
    Hier on a vu le film "Solution locale pour un désordre global".
    C'est fou, c'est ton parcours!
    C'était vraiment intéressant, il ne te manque plus qu'à passer par l'Ukraine et le Brésil pour compléter la boucle du film.
    Des bises
    Isa